CHAYNES Charles

11/07/1925-24/06/2016

Charles Chaynes est né à Toulouse le 11 juillet 1925 et mort le 24 juin 2016 à Saint-Mandé.

Chevalier de la Légion d’Honneur, des Arts et Lettres, Officier de l’Ordre National du Mérite, et élu à l’Académie des beaux-arts le 9 novembre 2005, au fauteuil de Marius Constant.

Outre 5 opéras, son œuvre comprend de nombreuses pièces concertantes, symphoniques ou de musique de chambre, ainsi que des œuvres vocales.

Compositions

Pas de compositions disponibles

Biographie

Charles Chaynes est né à Toulouse le 11 juillet 1925 de parents musiciens, professeurs au Conservatoire de cette ville, et mort le 24 juin 2016 à Saint-Mandé.

Dès son plus jeune âge, il travaille la musique avec ses parents et suit les cours du Conservatoire de Toulouse. Il poursuit ses études au Conservatoire National de Paris où il obtient les premiers prix de violon, d’harmonie, de fugue et de composition dans la classe de Darius Milhaud.

En 1951, il obtient le premier grand prix de Rome et séjourne    à la Villa Médicis de 1952 à 1955. Lauréat du Concours musical Prince Pierre de Monaco en 1960, il reçoit en 1965 le grand prix musical de la Ville de Paris.

De 1965 à 1975, il est directeur de la chaîne France-Musique à l’ORTF et de 1975 à 1990, chef du service de la création musicale à Radio France.

Plusieurs fois récompensé par l’Académie du Disque, il obtient notamment le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour son opéra Erzsebet en 1984 et le Grand Prix du Disque Français en 1989 pour son opéra Noces de Sang.

Chevalier de la Légion d’Honneur, des Arts et Lettres, Officier de l’Ordre National du Mérite,

il est élu à l’Académie des beaux-arts le 9 novembre 2005, au fauteuil de Marius Constant.

Outre 5 opéras, son œuvre comprend de nombreuses pièces concertantes, symphoniques ou de musique de chambre, ainsi que des œuvres vocales.

 

Actualités

Création mondiale de Clair Obscur – Charles Chaynes

Samedi 18 novembre 2017 à 20h00 – Salle Wagram 39-41 avenue de Wagram, 75017 Paris et Mercredi 15 novembre 2017 à 15H00 – sous la coupole de l’Institut de France à l’occasion […]