Trois Préludes pour piano

SCHŒLLER Philippe
ISMN 979-0-56025-405-0
15'
partition
Artchipel

06

Nov

2018

15

Oct

2018

Maroussia Gentet

8,00 
16,00 

Effacer la sélection

Le piano, par définition, est pour moi un instrument pour préluder.
Préluder, c’est à dire assister à la naissance des choses.
Pourquoi ? La résonance. L’énergie qui nait, instantanément, ici l’instant précis où le feutre du marteau touche la corde, puis la diffraction de cette
naissance dans la table d’harmonie, puis, à 330 mètres par seconde, l’irradiation dans la salle de concert.

Description du produit

{"rsp":{"_content":{"error":{"code":"012","message":"Request throttled"}},"stat":"fail"}}

Trois Préludes
Le piano, par définition, est pour moi un instrument pour préluder.
Préluder, c’est à dire assister à la naissance des choses.
Pourquoi ? La résonance. L’énergie qui nait, instantanément, ici l’instant précis où le feutre du marteau touche la corde, puis la diffraction de cette
naissance dans la table d’harmonie, puis, à 330 mètres par seconde, l’irradiation dans la salle de concert.
Ces trois naissances, trois préludes, explorent les territoires où la résonance ouvre des chants, des voix, à l’horizon pianissimo de l’écoute tout comme
à l’irradiation solaire des hautes énergies offertes par le geste du musicien.
La voix devient un choral, tout comme le théâtre de cette irradiation ouvre une narration, tout un peuple d’images, de paysages, jungles ou dunes
sahariennes.
Le piano sera toujours pour moi un instrument de mise en perspective de l’écoute, de sa capacité à projeter au loin le plus infime évènement comme
à toucher au plus près la magie et l’intelligence des mains dansantes, bondissantes, sur le clavier.
La fête.
Poésie du silence. Poésie de la fureur.

Prélude 01: Omaggio Cy Twombly
Prélude 02 : In memoriam Jackson Pollock
Prélude 03 : Ritualis Vincent van Gogh

Philippe Schœller

Information additionnelle

Poids 0.32 kg
Dimensions 42 x 29.7 x 0.3 cm
Support

PDF, Papier