Fantaisie – pour violon & guitare

CHÉPÉLOV Pierre
, , ,
ISMN 979-0-56025-384-8
3'40"
partition
Artchipel

30

Juil

2018

03

Août

2018

festival Autour du Ventoux
Yardani Torres Maiani & Yann Péran

6,00 
12,00 

Effacer la sélection

Le madrigal à cinq voix Vestiva i colli de Palestrina, publié en 1566, a connu un grand succès en son temps: de nombreux arrangements, contrafacta et diminutions en ont été réalisés à la fin du XVIème siècle.
C’est dans cette perspective que la présente Fantaisie est conçue, la formation violon et guitare permettant diminutions solistes et réduction de la polyphonie. Prenant pour prétexte la quarte de l’incipit du madrigal

Description du produit

 

Le madrigal à cinq voix Vestiva i colli de Palestrina, publié en 1566, a connu un grand succès en son temps: de nombreux arrangements, contrafacta et diminutions en ont été réalisés à la fin du XVIème siècle.
C’est dans cette perspective que la présente Fantaisie est conçue, la formation violon et guitare permettant diminutions solistes et réduction de la polyphonie. Prenant pour prétexte la quarte de l’incipit du madrigal :

une harmonie « quartale » se développe, sur laquelle se greffent des éléments motiviques empruntés au madrigal de Palestrina ainsi qu’aux diminutions de Rognoni, paraphrasés dans un esprit de libre invention.

Ippolito Capilupi (1511-1580)

Vestiva i colli e le campagne intorno la primavera di novelli onori
e spirava soavi arabi odori,
cinta d’erbe, di fronde il crin adorno,
quando Licori, a l’apparir del giorno, cogliendo di sua man purpurei fiori, mi disse in guidardon di tanti ardori: A te li colgo et ecco, io te n’adorno.

Le Printemps avait revêtu les collines et la campagne à l’entour de nouveaux honneurs,
et soufflait de douces odeurs arabes,
ceint d’herbe, les cheveux ornés de frondaisons,
quand Licori, au point du jour,
de sa main cueillant de pourpres fleurs,
me dit, en récompense de tant d’ardeur :
Pour toi je les rassemble, et voici que je t’en orne.

Spring had clothed the hills and the countryside
around with new glories,
and breathed sweet Arabian fragrances,
girded with grasses and her hair adorned with flowers.
when Licori, at the appearance of the day,
gathering in her hand purple flowers,
said to me, in recompense of so much ardor:
For you I gather them, and behold I you with them adorn.

Information additionnelle

Poids 0.110 kg
Dimensions 36.4 x 26.7 x 0.3 cm
Support

PDF, Papier